Une renaissance, tel le phénix, d'une longue histoire oubliée.
 
AccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Le début d'une nouvelle vie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Messages : 20
Date d'inscription : 28/10/2013
MessageSujet: Re: Le début d'une nouvelle vie Mer 20 Nov - 23:57

- "Des marques d'affections ? A l'époque j’appelais plutôt ça du harcèlement ! Et ça tournait toujours à la cata, n'est ce pas?"

- Si tu n'aimais pas ça je n'aurais pas chercher a continuer, surtout avec une fille qui peut me congeler en quelque seconde, n'est ce pas ?

Elle l'avait repousser assez fortement, on pouvait croire qu'elle ne l'aime pas, après tout a force elle lui dit quels le déteste, Kaen a beau ce dire qu'elle dit l'inverse, mais si c'était pas le cas ? Elle voulait juste rester avec lui a cause de la chose en elle ? C'est fortement possible n'est ce pas dans son cas, le comportement de Kei devient de plus en plus distant parfois et d'autre très proche, Kaen est humain il ne sait plus vraiment ou en donné de la tête, mais il va lui dire clairement le fond de ça penser, Kei avait eu le prétexte d'allers dans la salle de bain a cause de sa grossesse, pratique d'avoir une excuse sur soit en permanence non ?

- Kei j'ai quelque chose a te dire, j'irais pas quatre chemin. Tu te souviens de cette mauvaise période qu'on a vécu ? On a vécu tout les deux la même chose de notre côté, forcer a faire des choses qu'on ne voulait faire qu'avec la personne qu'on aime. L'idée qu'un autre homme est profiter plus de toi m'insupporte, je pense que l'idée doit aussi être la même de ton côté non ? Je pense pas qu'arracher le coeur de la personne puisse me contredire après tout. Essaye au moins de comprendre ce que je ressens depuis ce jour, je sais que tu es aussi touché que moi, voir un peu plus a cause d'un doute qui doit te ronger autant que moi.

Le doute est le problème de l'enfant, on sait que Kei est la mère cela fait aucun doute, mais le père ? Cela peut-être aussi bien le noble que Kaen, voir le noble a de plus grande chance vu qu'il a abusé beaucoup de fois la jeune femme. Kaen y pense le moins souvent, mais le résulta reste énorme, au moins une bonne dizaine de fois par jour depuis ce jour la, cela fait un paquet de fois au total, donc je pense qu'il n'est pas insensible a leur situation.
Après la discutions Kaen avait demandé une bouteille d'alcool, histoire de boire un petit coup, vu que sa femme prend du bon temps dans la salle de bain surement a prendre un bain ou quelque chose dans le genre, un verre, deux verre, puis trois et de quatre, le visage de l'homme avait fini par devenir un peu rouge, il ne supporte pas vraiment l'alcool après tout, c'est difficile a dire, mais il a toujours était comme cela depuis qu'il est en âge de boire. Le regard tournée vers la fenêtre, regardant le décor avec une vague lueur dans les yeux, il devait encore penser a des choses qui lui coupe un peu le coeur en deux, pas seulement le cas de Kei, mais ses parents, il a du mal a oublié le visage de sa mère sur son lit de mort, puis son père lâchement assassiné, d'ailleurs il n'avait jamais réussi a retrouver la trace des véritable coupable, il avait retrouver l'homme qu'avait fait le travaille, mais pas le client. Puis les cicatrices dans son dos on les oublie un peu vite, après avoir perdu sa mère il avait totalement perdu la raison, ses douloureux souvenir lui rapelle une chose, la vengeance n'apporte rien, il avait beau avoir défoulé une colère noir, ni son coeur, ni sa soif de vengeance n'avait était stopper, même maintenant, le poing serrer il pense encore a perdre la tête, la seule chose qui le ratache encore un peu a ce monde est une femme qu'il a épousé et mis enceinte, enfin il espère. S'il vient a la perdre elle, de n'importe quels manière, qui sait quels genre d'homme il deviendrait ? Celui qu'on voit souvent passer qu'une femme a une autre pour ses désires qui ne seront jamais les même que la femme aimer ? Ou celui de garder la tête froide quand il s'agit de répondre a quelqu'un de mal poli comme un enfant a papa ou une fille a papa qui se croit tout permis ?
Qui sait, mais une chose est certain, son futur dans ce cas la, n'est pas plus claire qu'une nuit sans lune.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 22
Date d'inscription : 27/08/2013
MessageSujet: Re: Le début d'une nouvelle vie Jeu 21 Nov - 21:23

Dans la chambre d'auberge que le jeune couple venait de louer, le futur papa n'avait pas tardé à lui faire des avances. Ce n'était pas méchant, loin de là mais elle n'était pas vraiment pour. Elle savait déjà pertinemment comment cela allait finir et elle refusait catégoriquement la chose. La belle ne voulait pas subir la fièvre qu'elle avait déjà connu. Elle avait assez donné. Selon son point de vue en tout cas. C'est pour cela qu'elle lui dit au tac au tac qu'avant elle considérait ces marques d'affections comme du harcèlement. Ce à quoi, le brun répondit directement qu'il n'aurait pas continuer si elle n'appréciait pas, surtout qu'elle pouvait le geler en un instant. Sauf qu'il oubliait une chose importante. Si elle le laissait faire ce qu'il voulait, jamais elle ne pouvait se défendre ! Elle était tellement 'faible' et vulnérable dans ces moments là que ça lui gâchait presque le plaisir. Elle n'aimait pas non plus qu'il la voit comme ça.. Ses mains attrapèrent celles de son amoureux pour les éloigner des zones sensibles. Ce n'est qu'ensuite qu'elle s'éclipsa dans la salle d'eau en prétextant une envie de vomir.

La jeune femme referma la porte derrière elle et s'y appuya. C'était minable de fuir comme ça son amoureux en mentant et accusant son état. Elle en avait parfaitement conscience, et c'était peut être ça le pire dans tout ça. Le principal concerné se mit à parler à travers la porte :

"Kei j'ai quelque chose à te dire, j'irais pas par quatre chemins. Tu te souviens de cette mauvaise période qu'on a vécu ? On a vécu tout les deux la même chose de notre côté, forcés à faire des choses qu'on ne voulait faire qu'avec la personne qu'on aime. L'idée qu'un autre homme est profiter de toi m'insupporte, je pense que l'idée doit aussi être la même de ton côté non ? Je pense pas qu'arracher le coeur de la personne puisse me contredire après tout. Essaye au moins de comprendre ce que je ressens depuis ce jour, je sais que tu es aussi touchée que moi, voir un peu plus à cause d'un doute qui doit te ronger autant que moi."

L'élémental écouta attentivement ses paroles. Il était obligé de faire remonter ce sujet houleux ? Elle n'avait pas besoin de se souvenir des mauvais moments. Les coups et les abus étaient des choses qu'elle préférerait supprimer de son esprit. Définitivement. Il lui arrivait encore d'en faire des cauchemars lorsque Kaen n'était pas avec elle. Mais ça, elle ne lui en parlait pas. C'était presque tabou. Interdit au sein de la maisonnée. Et si jamais l'enfant qu'elle portait était de ce salaud, elle ne saurait même pas comment la suite allait se passer. Tout abandonner pour reprendre à zéro, seule? Juste laisser tombe ou même tuer le bambin froidement ? Ou bien encore accepter son sort et vivre avec ? C'était des questions auxquelles elle ne voulait pas y penser. Pas pour le moment en tout cas. C'était trop tôt. Mais peut être qu'elle devrait le faire tout de même. Après tout, ce n'était pas à la dernière minute qu'elle se déciderait. Cependant, ce que disait le brun avait un sens. Ils avaient vécu la même chose, au même moment avec plus ou moins d'intensité. Pour lui aussi la période n'avait pas été de tout repos.. Il avait été aussi impuissant et manipulé qu'elle. La jeune femme soupira. Il voulait qu'elle comprenne ce qu'il ressentait. C'était difficile de penser comme un humain. Ce n'était pas dans sa nature après tout. C'était même presque l'exact opposé. Un élément de glace n'a pas besoin de chaleur humaine. Il cherche même à l'éviter. C'est ce qu'elle faisait d'ailleurs en ce moment, enfermée dans la salle de bain. A moins qu'il ne veuille qu'elle comprenne quelque chose de plus profond. Là c'était une autre histoire. Fallait qu'elle réfléchisse.

La jeune femme se déshabilla pour se faufiler dans la douche. Elle fit couler l'eau froide sur sa peau ce qui lui mit les idées en place. Cela lui permit de réfléchir plus profondément aux paroles de son amoureux. Le comprendre... Se mettre à la place d'un humain qui a vingt ans de moins qu'elle.. Ce n'était pas une chose facile.. Kaen a toujours été un petit pervers. Enfin, c'était comme ça depuis qu'elle le connaissait. Devait elle comprendre qu'il ne supportait pas d'avoir été impuissant à ce moment là ? De ne pas avoir su la protéger ? Et qu'il voulait se racheter pour ce qui était arrivé ? Il n'avait pas besoin de se prendre la tête avec ça. Ou alors c'était encore quelque chose d'autre. Des habitudes humaines peut être.. Les humains avaient ils toujours besoin d'être collés l'un à l'autre ? A se toucher et s'embrasser ? A avoir chaud lorsque sa moitié est à proximité ? A avoir peur lorsqu'il ou elle n'est pas là ? Ce dernier point, elle le connaissait déjà. Et plutôt bien. Les autres étaient beaucoup moins présents ou actifs du fait de sa race. L'élémental aimait son amoureux, il n'y avait pas à hésiter à ce sujet, elle ne savait pas le montrer ou n'en avait pas le courage. Déjà qu'elle n'était pas censé tomber sous le charme d'un humain alors l'avouer et agir comme une midinette, c'était hors de question.

La demoiselle finit par sortir de la douche. Elle se sécha et se rhabilla avant de retourner dans la chambre. La première chose qu'elle remarque fut la bouteille d'alcool posée sur la petite table de nuit. Il n'avait quand même pas bu.. Même elle savait qu'il ne tenait pas l'alcool. Allait il si mal que ça ? Ce dernier était d'ailleurs près de la fenêtre. Il regardait à l'extérieur. Son regard vague et son visage rougit par l'alcool se reflétaient dans la vitre. Elle se mit derrière lui pour glisser ses mains gelées sur son ventre, comme il l'avait fait avec elle. La belle posa sa tête contre son dos. Puis elle rompit le silence :

- "Je suis désolée Kaen. Je ne pourrais jamais te comprendre comme le ferait n'importe quelle fille, tout simplement parce que je suis pas humaine. J'ai du mal à supporter la chaleur que tu dégages lorsque l'on est ensemble, lorsque tu me touches ou m'embrasses. C'est dans ma nature. Je ne veux pas que tu me vois dans un état de vulnérabilité. Déjà que là tu me couves comme une enfant, j'ai l'impression que si je te laisse faire tu le feras encore plus alors que c'est inutile. C'est pour ça que j'ai tendance à m'éloigner lorsque je sens que je tiendrais pas."

Elle le fit se retourner pour que leurs yeux se croisent avant de poursuivre :

- "Mais ce  n'est pas pour ça que je ne t'aime pas. Bien au contraire. Je te le montre juste d'une façon différente. Mais si tu me dis que tu as besoin de plus, je veux bien essayer de faire des efforts."

Kei posa ses mains froides sur les joues de son homme. Elle approcha ensuite son visage vers le sien pour l'embrasser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 20
Date d'inscription : 28/10/2013
MessageSujet: Re: Le début d'une nouvelle vie Lun 25 Nov - 18:24

Finalement pendant la douche de la demoiselle, il avait prit le bon plaisir un alcool de la région, mais peut importe l'endroit tant que cela contient de l'alcool le brun n'est pas du genre a tenir ce liquide rouge qui malgré les effets secondaire sur lui il aime en boire de temps en temps, pas assez pour en devenir accro comme un petit vieux a chaque repas.
Finalement Kei sort finalement de la douche, le corps plus froid que jamais, l'eau froide dégouline encore de son corps, plus précisément des cheveux encore un peu mouiller, difficile a faire sécher après tout quand la chaleur du corps n'absorbe pas ou chauffe pour faire disparaître les gouttes encore présente. Les paroles de la petite femme était ce qu'elle pouvait ressentir du au parole que Kaen avait bien pu lui dire de tout a l'heure alors qu'il parle a travers la porte en bois. Elle fini par croisé son regard puis y déposé ses lèvres froides, Kei était loin d'être parfaite pour donné de l'amour, c'est certain.
Après que le contact rompue, Kaen se lève et soulève Kei pour la mettre dans le lit, alors que tout le monde va imaginé la suite, mais bizarrement il ne fait que la déposé puis il se dirige vers la salle de bain pour y prendre a son tour une petite douche, faut croire que l'alcool lui avait donné envie, mais il met l'eau froide a fond, puis quand il fini il remet ses vêtement puis il rejoint sur le lit Kei qui n'avait pas bougé, vu qu'il n'avait pris que quelque minute a peine pour finir. Allongé sur le dos Kei n'a plus qu'a regarder son époux venir chercher ce qu'il a l'habitude de lui prendre, ses petites lèvres plus précisément. Le corps de Kaen était froid, il pouvait donc lui faire un calin sans qu'elle puisse ce plaindre. Vu que Kei est un glaçon il se réchauffe très doucement, alors il profite un peu d'avoir un peu de se contacte qui ne la dérange pas.

- Je pense que comme ça sa règle tout les problème.

Kaen était encore un peu ivre, mais il était calme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 22
Date d'inscription : 27/08/2013
MessageSujet: Re: Le début d'une nouvelle vie Mar 26 Nov - 21:10

L'élémental avait prit une bonne douche froide. Tellement glacée qu'elle lui avait permit de réfléchir longuement à son comportement vis à vis de son amoureux et ce qu'il lui avait dit. Elle ne savait pas vraiment comme agissait un vrai couple d'humain mais elle était prête à faire des efforts et à lui donner l'affection dont il avait besoin. La belle était sortie de la douche pour le rejoindre. Il avait bu. La bouteille et son visage rougit étaient des signes qui ne trompaient pas. La jeune femme s'était approchée de son amoureux pour l'enlacer par derrière. Elle lui dit alors tout ce qui pesait dans son esprit. Le pourquoi elle le fuyait. Le pourquoi elle agissait ainsi. Néanmoins cela ne remettait pas en cause l'amour qu'elle lui portait. Il était juste montré d'une façon différente de la norme. Après tout, tomber amoureux d'une élémentale c'était se risquer à ce genre de petits conflits. Pour lui prouver ses dires, elle l'obligea à la regarder droit dans les yeux avant de l'embrasser. Un baiser doux et tendre, sans empressement ni brutalité.

C'est le brun qui rompit le contact buccal. Il se leva avant de la prendre dans ses bras. Ce n'est qu'ensuite qu'il la déposa sur le lit. Elle le voyait déjà à quatre pattes au dessus d'elle en train de lui embrasser son cou, comme il l'avait souvent fait. Mais non. Elle se trompa royalement. Le jeune homme se redressa pour se rendre dans la salle de bain où il s'y enferma. L'avait elle vexé ? Ou alors elle avait dit un truc qu'il ne fallait pas ? Kei se rallongea un peu déçue. Elle ne le comprendrait jamais. Même en faisant des efforts elle n'était même pas certaine d'y arriver. Ses mains se posèrent sur son ventre alors qu'un long soupir s'échappait de ses lèvres. Quel galère ça serait si par malheur le gamin était comme son père.. Rien que d'imaginer ça la fatiguait déjà. Un seul c'était déjà suffisamment compliqué comme ça. Alors deux... C'était la dépression assurée.

Finalement le futur papa revint assez vite dans la chambre. Elle tourna la tête vers lui lorsque la porte s'était ouverte. Il était étonnamment habillé et ses cheveux étaient humides. Cette fois ci, il vint au dessus d'elle. L'eau de sa tignasse tombait sur son visage. Le contact était frais et agréable pour elle. Il venait de prendre une douche froide ? Ce n'était pas avec ça qu'il allait redevenir sobre. Ce n'était certainement pas suffisant mais elle appréciait l'effort. Le jeune homme approcha sa tête du visage de sa femme pour l'embrasser. Il lui rendait la monnaie de sa pièce. Purement et simplement. Un baiser tendre et aimant qui prit fin bien vite. Il s'allongea alors à ses côtés en restant néanmoins très proche. Le brun avait sa tête contre l'épaule, voir le cou de l'élémental. Sa main s'était naturellement posée sur son ventre qu'il caressa doucement. Étrangement elle n'avait pas chaud. Son corps n'était pas non plus glacé mais la température était largement supportable. Beaucoup plus qu'avant. C'est le garçon qui rompit le silence :

"Je pense que comme ça ça règle tout les problèmes."

- "C'est parfait. Merci Kaen."

Elle le garda prêt de lui comme si il était son bien le plus précieux. C'était un peu le cas d'ailleurs. Il était la personne la plus importante. Plusieurs choses le prouvaient. C'était peut être le père du bambin, elle s'était sali les mains pour lui et elle l'aimait aussi. Tout simplement. Le couple, après avoir discuté un peu finit par s'endormir. L'un dans les bras de l'autre, comme n'importe quels amoureux. Leurs yeux s'ouvrirent en même temps le matin suivant. Ils se levèrent et reprirent la route rapidement. Après tout, les gens de la caserne devaient les chercher non ? L'aubergiste ayant eu la bonté de leur indiquer le chemin le plus court, ils arrivèrent dans leur village une heure plus tard. Le couple alla directement au lieu de travail du brun sans passer par la case maison pour se changer. A peine avaient ils franchi le pas de la porte qu'on les 'agressa' verbalement :

- "Voilà les deux p'tits tourtereaux qui sont de retours. S'éclipser comme si de rien n'était pour se retrouver seul à seul avec sa fiancé pour faire des cochonneries, c'est vraiment digne d'un chef d'escouade, n'est ce pas Goldrun?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 20
Date d'inscription : 28/10/2013
MessageSujet: Re: Le début d'une nouvelle vie Lun 2 Déc - 15:00

Finalement après leur repos a l'auberge il arrive a reprendre la route pour rentrer chez eux, direction le travaille directement, et Kei semble vouloir l'accompagner, a quoi beau lui dire non elle ne va pas l'écouter, une fois sur place, pas avec une grande surprise le bouc décide de venir mettre sa dose d'ennuie dans le lot.

- "Voilà les deux p'tits tourtereaux qui sont de retours. S'éclipser comme si de rien n'était pour se retrouver seul à seul avec sa fiancé pour faire des cochonneries, c'est vraiment digne d'un chef d'escouade, n'est ce pas Goldrun?"

- Celui qui recrute beaucoup d'enfant qui ose me dire cela ? J'avoue que je n'aurais jamais cru cela de votre part.

Un petit sourire sur le visage de Kaen avant de regagner son bureau avec Kei, le petit sourire généralement qu'il montre quand il gagne dans une discutions ou dans d'autre domaine, Kei doit le connaitre mieux que qui compte celui-la. Finalement le bouc revient a la charge, il tente de lui faire comprendre qu'il est responsable de l'opération qui a était un succès mais avec un nombre un peu trop élever de mort pour le conseil. Mais Kaen avait fait un choix a l'auberge, celui de prendre sa retraire finalement.

- Tu pourra me mettre tout sur le dos si tu veux, je te donne ça. Viens Kei, on a plus rien a faire ici.

Avant de franchir la porte le bouc hurle un peu contre lui pour son acte, il lui avait jeté dans ses mains l'insigne qui fait de lui le chef de la brigade, autant dire qu'il vient de renoncé a son titre et il démissionne, et les soldats de l'autre côté semble l'avoir entendu, Kei ne devait pas trop comprendre, mais il va tout lui expliqué une fois sortie d'ici, avant de partir il regarde ses ancien soldats pour leur dire quelque chose.

- Je vais devenir forgerons, si certain on besoin de lame qu'il n'hésite pas a venir, mais ce n'est pas gratuit.

Il l'avait dit avec le sourire, par contre les soldat afficher plutôt un visage assez triste, après tout il était un peu le chef de brigade depuis un moment maintenant. Difficile de faire ses adieux, mais si il risque d'en revoir d'ici la. Une fois dehors, il explique sur le chemin ses plans a la jeune femme.

- Désolé d'avoir fait cela dans ton dos, disons que j'ai pris des décisions pour nous deux encore une fois, mais cette fois je te laisse clairement le choix, j'ai récolté pas mal d'argent, pas forcement de façon légal quand j'étais dans la brigade, j'ai assez pour relancé un commerce d'arme, soit j'achete un lieux pour forger, soit on achete une maison un peu spécial, le rez-chaussez est un atelier, l'étage est la maison.

Il lui donne plus d'explication sur la maison, au rez-chaussez c'est l'atelier, une énorme pièce quand on entre la porte est au centre, a gauche on peut voir une autre porte avec un long mur qui la prolonge, c'est les escaliers pour l'étage supérieur. Ensuite a l'étage on retrouve la même place que pour le rez-chaussez, quand ouvre la porte en haut, on se retrouve devant un mur, puis un couleur, après quelque pas on trouve le sallon, quand on entre a l'opposé de la pièce il y a une porte, pile dans la diagonale, la bas on trouve la cuisine. Si on revient a l'entrer de la salle a manger, le couloir continue, la salle de bain, puis au fond deux chambre, une grande et une plus petite.
Kaen avait prévu le coup pour l'enfant ? Non, pas vraiment c'est un pur hasard pour le coup.

- Voila, j'ai trouver le prix correcte, on peut vivre facilement un an sans aucun problème même si je travaille pas, et si je travaille on aura jamais problème. Je serais jamais bien loin de toi et tu n'auras plus d’inquiétude a avoir si je reviendrais vivant ou non. C'est un endroit parfais, mais je te laisse le choix, moi la seul chose qui m'importe c'est d'être avec toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 22
Date d'inscription : 27/08/2013
MessageSujet: Re: Le début d'une nouvelle vie Mar 3 Déc - 18:50

De retour dans leur tranquille petit village, le jeune couple s'était dirigé vers la caserne, là où travaillait le mari. Après tout, ils avaient disparu sans prier garde.. Ses hommes devaient s'inquiéter. Ou être partis à leur recherche. Arrivés à son lieu de travail, les amoureux se firent agresser verbalement par le vieux bouc. Visiblement leur petite escapade involontaire lui avait grandement déplu. L'élémental regardait l'homme avec un regard mauvais. Elle aurait bien répondu quelque chose mais c'était à Kaen de le faire. Si elle réagissait il serait capable de lui en vouloir. Finalement, le brun fit entendre sa voix. Cassante. Le bouc renchérit encore, beuglant comme une chèvre. Soit disant que la mission n'avait pas été correctement effectué car trop de perte à son goût. Il se fichait de la gueule de qui ? Si ça ne lui plaisait pas, il n'avait pas y aller à leur place! Le futur papa prit la main de sa fiancé pour l'entraîner dans son bureau. Un sourire qu'elle connaissait que trop bien était apparu sur son visage. Vous savez, celui qui indique clairement que l'on ait sorti vainqueur d'une bataille. C'était exactement ça. Puis finalement, après avoir écouté les idioties du vieux, ils sortirent tout les deux.

Dans le hall, Kaen expliqua à ses hommes qu'il allait devenir forgeron. C'était quoi encore cette histoire à dormir debout ? Il prenait la décision comme ça, du jour au lendemain ? Il s'était fait piquer par quelle mouche encore? Et elle dans l'histoire ? Encore une fois il n'en faisait qu'à sa tête sans même l'avoir consulté ou même évoqué ce sujet là avec elle. Fallait avouer que l'élémental aussi gardait certaine chose pour elle mais ce n'était pas une raison suffisante! Ce n'est qu'une fois que le brun s'adressa à sa compagne:

"Désolé d'avoir fait cela dans ton dos, disons que j'ai pris des décisions pour nous deux encore une fois, mais cette fois je te laisse clairement le choix, j'ai récolté pas mal d'argent, pas forcement de façon légal quand j'étais dans la brigade, j'ai assez pour relancer un commerce d'arme, soit j'achète un lieu pour forger, soit on achète une maison un peu spéciale, le rez-chaussé est un atelier, l'étage est la maison. Voila, j'ai trouvé le prix correct, on peut vivre facilement un an sans aucun problème même si je ne travaille pas, et si je travaille on aura jamais de problèmes. Je serais jamais bien loin de toi et tu n'auras plus d’inquiétude à avoir si je reviendrais vivant ou non. C'est un endroit parfait, mais je te laisse le choix, moi la seule chose qui m'importe c'est d'être avec toi."

Avait il dit tout en lui expliquant déjà l'agencement de leur 'nouvelle' maison. Le rez de chaussé ferait office de salle de travail pour le brun. L'étage serait l'espace de vie. Salle de bain, cuisine, pièce à vivre, et deux chambres. Pensait il vraiment qu'elle allait accepter ?! Déjà qu'en ayant une forge juste à l'étage inférieure, la chaleur serait infernale! Surtout pour elle! En plus, avec le bébé, l'obligation de monter l'escalier pour rejoindre les pièces principales était plus que dangereux. Pas question qu'ils changent de maison pour le moment! C'était très bien là où ils étaient en ce moment. C'était leur chez eux, et le couple avait la tranquillité qu'ils avaient longtemps recherché. Ce n'est qu'avant de rentrer dans leur demeure qu'elle lui répondit:

- Effectivement, encore une fois tu décides à ma place. Ça en devient presque une habitude avec toi. Mais pour une fois que tu me laisses le 'choix', je vais te le dire. Cette maison est très bien. Je n'ai pas envie d'en changer. Prends plutôt un petit local pour ta forge, puisque c'est ce que tu veux, je n'irai pas contre ça. Allez viens. Rentrons."

Et le couple retrouva son agréable chez soi. Leur nouvelle vie était sur le point de commencer bien que toutes les pièces n'avaient pas encore été posé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Le début d'une nouvelle vie

Revenir en haut Aller en bas

Le début d'une nouvelle vie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Renaissance :: Royaume d'Aeren :: Vialois :: Habitations-